tracker

MENUMENU

Comment effectuer un désamiantage ?

desamiantageLe désamiantage est une opération qui se traduit par l’enlèvement par des professionnels de l’amiante dans les bâtiments. Il est procédé après le résultat positif d’un diagnostic amiante obligatoire. Cependant, avant que les professionnels du diagnostic immobilier n’arrivent sur les lieux, il faut pendre les mesures de précaution nécessaires pour éviter de s’exposer davantage à l’amiante. Voici le déroulement du désamiantage.

L’obligation de désamiantage

Cette opération devient une obligation lorsque les résultats du diagnostic amiante montrent que la proportion détectée d’amiante dans le bâtiment est intolérable. Cette proportion se mesure par le niveau d’empoussièrement indiqué par E ainsi que par l’état intermédiaire de conservation désigné par N. Le désamiantage devient obligatoire avec N=2 et E=5 fibres d’amiante/litre d’air. Mais si N=3, le désamiantage devient obligatoire sans que soit déterminé la quantité du niveau d’empoussièrement.

Il appartient au propriétaire ou au bailleur de se lancer dans les travaux de désamiantage. Pour ce faire, il doit faire appel à une entreprise spécialisée dans ce métier. Dans le cas où il s’abstient de le faire, il encourt des sanctions pénales.

Précaution à faire avant l’arrivée des professionnelles

Bien qu’il ne faille plus attendre trop longtemps après la constatation de la présence importante de l’amiante, la loi laisse toutefois un laps de temps de 36 mois au propriétaire pour se décider des travaux de désamiantage. Pendant cette période, des mesures de précaution tendant à éviter les dégradations supplémentaires doivent être effectuées. Il peut s’agir d’un nettoyage régulier des locaux concernés par un aspirateur à filtre. Les matériaux potentiellement dangereux doivent aussi être éliminés. Toujours pendant cette période, aucun travail d’entretien ou de maintenance ne doit être opéré dans les lieux. Le propriétaire doit s’en assurer.

Le désamiantage proprement dit

Cette opération s’avère assez coûteuse dans la mesure où elle s’apparente à de gros travaux. Dans certains cas, elle nécessite la démolition du bâtiment. Les entreprises spécialisées dans cette opération déploient l’équipement et le personnel nécessaires pour mener à bien les travaux et pour que le risque d’exposition à l’amiante soit minimisé. La première étape consiste à dépoussiérer les surfaces. C’est aussi le moment d’isoler les éléments n’ayant pas été contaminé par l’amiante.

Ensuite, on procède au confinement. Il s’agit d’une opération délicate consistant à confiner la zone de désamiantage pour la rendre plus étanche qu’elle ne l’a jamais été. Pour vérifier si la zone est bien confinée, on fait introduire de la fumée, si celle-ci s’échappe encore de l’extérieur, c’est que l’opération n’est pas encore au point. Le personnel qui se charge de l’opération doit alors se munir d’un système respiratoire en plus du port de la combinaison spéciale, de masques, de bottes spéciales et de gants.

Vient ensuite le démantèlement de l’amiante. C’est le même cœur de l’opération. Il existe une technique pour enlever les éléments contenant de l’amiante de leur place. Afin d’éviter que les fibres dangereuses ne s’échappent, la surface sera aspergée d’eau. Après que tout est enlevé, place au brossage et au nettoyage par aspirateur à filtre.

Une autre équipe va ensuite se charger de contrôler visuellement les travaux. Il faut attendre 48 h pour refaire le contrôle et cette fois-ci il faut bien repérer si tout a été démantelé.

La dernière étape consiste à éliminer les déchets amiantés. Ceux-ci seront acheminés dans des entrepôts spécialisés. Il appartient à l’entreprise chargée de l’opération de désamiantage d’établir le plan de retrait, lequel enregistre tous les éléments à savoir lors des travaux de désamiantage.